Décor sur brique médiévale

Je vous soumets la photo d’un fragment de brique (en tout cas élément de forte épaisseur façonné dans une argile assez grossière) portant un décor sous forme d’un cartouche dans lequel est représenté (probablement) un loup.

brique estampée_JFNauleauCe cartouche est associé à des poinçons cruciformes assez nombreux. D’autres fragments montrent que ces décors sont apposés aussi bien en face supérieure qu’en face inférieure ou sur les tranches. Leur organisation n’est pas manifeste et certains poinçons cruciformes se chevauchent.

La brique provient d’un site de production médiéval dont la datation radiocarbone donne un intervalle (à  1 sigma) 1160-1220.

Quelqu’un aurait-il déjà vu ce genre de décor sur brique ou sur autres matériaux?

Jean-François Nauleau, Inrap

Ne peut-il s’agir d’un carreau de pavement à décor glaçuré dont tout le dépôt pour décor aurait disparu ? Le hasard fait que je viens d’avoir communication d’une photo d’un objet en terre cuite des fouilles anciennes de Ch. Lelong à Marmoutier, en principe aussi dans un contexte plus ancien (HMA):

brique estampée_AF_LelongAlain Ferdière, Laboratoire Archéologie et Territoires, UMR 7324 CITERES

Les poinçons visibles sur ce fragment de terre cuite m’ont rappelé ceux que l’on peut voir sur des éléments de dallage assez grossiers qui ont été retrouvés dans la Seine en 1851 à la hauteur de l’ancien Châtelet. Le nombre de bras est ici beaucoup plus important et on remarque quelques traces de glaçure. Ces terres-cuites sont conservées à la Cité de la Céramique à Sèvres et n’ont pas été datées.

poinçons1_Baradelpoinçons2_BaradelCatherine Baradel, Centre d’Études Médiévales, Auxerre

Quelques précisions :

– il s’agit de matériaux épais de 40 à 60 mm  : ce ne sont pas des carreaux de sol,
– au moins une de ces briques possède un rebord curviligne de type brique 1/4 rond ou 1/2 rond (cf photo),
– la datation est confirmée par l’étude céramique qui donne une fourchette XI-XIIIe avec une préférence vers le XIIIe compte tenu du développement des bandeaux.

brique estampée_JFNauleau2Jean-François Nauleau

Une des « briques » de Vertou présentée par D. Costa dans le catalogue du Musée Dobrée porte également des décors estampés combinés (poinçon de croix pattée dans cercle perlé et décors de lignes droites, chevrons, cercles concentriques réalisés à l’aide de deux molettes l’une de petits carrés sur un registre et l’autre de triangles également sur un registre). Je n’ai pas de scan mais tu retrouveras cette brique sous le n° 4 du catalogue. Par ailleurs cette « brique » mesure 5,6 cm d’épaisseur.

A ma connaissance la région Centre ne dispose pas de ce genre de briques pour le HMA comme le MA. Encore une spécificité des Pays de la Loire ??

Sébastien Jesset, Service archéologique municipal d’Orléans

Suite à ces derniers messages, quelques réactions.

Je pense que le graphisme avec découpes bien marquées militent bien pour un travail médiéval ; la forme animale peut rappeler des motifs héraldiques connus pour des carreaux ; l’indice de la forme arrondie de la terre cuite (et la photo du dernier message) m’évoque par ailleurs des carreaux de pierre avec motifs décoratifs fortement gravés, prévus pour des incrustations de pâte de verre (Cf. Cluny et travaux italiens du XIIe s).  Hypothèse : on pourrait avoir là une imitation en TC.

Christian Sapin, Centre d’Études Médiévales, Auxerre / UMR 6298


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.