5e Journée d’actualités du Réseau – 15 mars 2019 – Caen (14)

La 5e journée d’actualité du réseau TCA se déroulera le vendredi 15 mars 2019 à Caen (Calvados). Elle est organisée par le Centre Michel de Boüard – Craham à l’université de Caen Normandie.

Appel à communication

Comme lors des précédentes éditions, une partie de la journée devrait être consacrée à l’actualité de la région d’accueil, la Normandie, où plusieurs structures de production de TCA ont été mises au jour ces dernières années, tandis que l’autre partie devrait concerner l’actualité extra-régionale et étrangère.

Les propositions de communications (± 20 min., en fonction du nombre de participants), comme les années précédentes, peuvent concerner aussi bien des monographies de site que des synthèses régionales, la méthodologie, la typo-chronologie, etc.

Afin d’organiser au mieux la journée, merci d’envoyer un court résumé avec le nom des intervenants, organismes de rattachement et adresses mails. Des résumés plus développés seront mis en ligne sur le blog du réseau, mais aucune publication n’est prévue à l’issue de cette journée. Il y aura aussi la possibilité d’exposer quelques posters pour ceux qui le souhaiteraient.

N’hésitez pas à apporter des échantillons.

Visite du service d’archéométrie – céramologie du Centre Michel de Bouärd

Dans le cadre de la fouille d’un site de productions médiévales et modernes près de Caen, ce service a mis en place un protocole d’étude des pâtes de TCA. Nous vous proposons une visite du service avec la présentation du protocole et des premiers résultats qui permettent de mieux cerner les connaissances des tuiliers, les propriétés des matériaux et l’aire de diffusion des productions.

Dans le cadre de la fouille d’un site de productions médiévales et modernes près de Caen, ce service a mis en place un protocole d’étude des pâtes de TCA. Nous vous proposons une visite du service avec la présentation du protocole et des premiers résultats qui permettent de mieux cerner les connaissances des tuiliers, les propriétés des matériaux et l’aire de diffusion des productions.

La visite sera programmée le samedi matin 16 mars 2019. Nous vous proposerons ultérieurement de nous indiquer votre intention d’y participer ou non.

En attendant, vous pouvez envoyer vos propositions de communication, avant le 15 janvier 2019, à Jean-Baptiste Vincent : jbarcheo@yahoo.fr

4e Journée d’actualités du Réseau – 23 novembre 2018 – Les Lucs-sur-Boulogne (85)

En guise de journée d’actualité 2018 du Réseau TCA , nous vous proposons une journée dédiée à l’actualité des recherches en Pays de la Loire. Nous serons accueillis par l’Historial de la Vendée (Conseil Départemental) aux Lucs-sur-Boulogne, le vendredi 23 novembre.

Le programme de la journée sera le suivant :

Matin

8h30/9h : accueil et/ou rassemblement des participants à la gare de Nantes (transport assuré ensuite par mini-bus pour la journée),

10h00/10h30 : visite de la tuilerie/briqueterie Gauvrit à Aizenay (85) : tuilerie artisanale produisant des matériaux variés (entre autres pour MH) avec cuisson au bois dans 3 fours couchés,

12h00/12h30 : accueil à l’Historial de la Vendée et repas sur place.

Après-midi, communications

13h30/14h La fouille de l’atelier de tuiliers romains des Clouzeaux (85), le travail de construction de la réplique et la cuisson expérimentale (Jean-François NAULEAU), puis déambulation autour de la réplique du four,

15h30/16h00 L’exposition “les magiciens de la terre : une histoire de la terre cuite architecturale en Vendée depuis 2000 ans” (Laure OREFICI), puis présentation des collections de TCA de l’Historial (Sophie CORSON).

Les terres cuites du Moyen Âge à l’époque moderne

Vers la mécanisation des terres cuites à l’époque moderne

vers 17h00 : départ vers la gare de Nantes.

vers 18h00 : arrivée à la gare.

(Le programme est susceptible d’être modifié à la marge d’ici le 23 novembre)

Inscription pour la journée du 23 novembre à L’Historial des Lucs-sur-Boulogne auprès de Jean-François Nauleau : jean-francois.nauleau@inrap.fr
Pour ceux qui souhaitent se rendre directement sur place :
Les terres cuites d’Aizenay : La Gombretière, 1 Rue des Chaufourniers, 85190 Aizenay. https://www.terrescuitesdaizenay.com/accueil Historial de la Vendée : Allée Paul Bazin 85170 Les Lucs-sur-Boulogne http://www.sitesculturels.vendee.fr/Historial-de-Vendee

XXIIII International Limes Congress 2018 : appel à communication

Le prochain congrès sur le thème des ” Matériaux de construction : éléments de construction, éléments informatifs ? ” aura lieu à Belgrade – Viminacium du 2 au 9 septembre 2018.

Il est organisé par Craig A. Harvey, Tanja Romankiewicz et Guus Gazenbeek.

Voici l’appel à communication : en français, en anglais. Date limite : 31 mars 2018.

D’autres informations sur le site : http://limes2018.org/

Un type rare d’antéfixe ?

Lors de la fouille préventive (A19) du site gallo-romain de Gondreville « le Cocluchon » (Loiret), un fossé comblé au Haut-Empire a fourni un élément de terre cuite décoratif, sans qu’on puisse savoir de quel édifice proche pourrait venir cet élément (possiblement, un petit mausolée proche). Il présente au droit une tête entre des palmettes, motif parmi les plus courant pour les antéfixes en Gaule.

Cependant, le dos de la plaque ne présente – comme à l’habitude – pas l’amorce (au moins) d’une imbrex collée avant cuisson et en principe d’une seule pièce avec l’antéfixe : ce côté est en revanche strié de lignes croisées, telles des stries faites couramment sur les tubuli pour l’adhérence du mortier d’enduit. Ici, ces stries s’interrompent cependant (en haut à droite) sans couvrir la totalité de la plaque et sont ainsi essentiellement présentes au recto de la partie inférieure et du centre du décor (la tête).

 

 

 

 

 

 

 

Selon ces observations, mon hypothèse serait qu’il s’agit bien d’un antéfixe, mais d’un type particulier, non jointif à l’origine, à la fabrication, d’une imbrex, mais fabriqué sous forme de plaque moulée au recto et striée au verso avant cuisson, et destiné, pour sa mise en place en œuvre, à être collé au mortier sur l’extrémité d’une imbrex, en rive de toiture.

Ma question au “Réseau TCA” est donc : quelqu’un connaît-il des exemplaires d’antéfixes de ce type original (« à coller »), présentant donc dès lors au dos de telles stries d’accroche ? Et ce si possible pour la Gaule du Nord ou du moins les Trois Gaules, dont Lyonnaise centrale…

Alain Ferdière, 22/08/17

Programme de la Journée d’actualité du Réseau – 29 septembre 2017 – Orléans

L’organisation de rencontres entre spécialistes des Terres Cuites Architecturales et notamment l’organisation d’une Journée d’actualités à intervalle régulier comptent parmi les objectifs fixés lors de la création du Réseau TCA en 2014. Ainsi deux journées ont été réalisées, en juin 2015 à Paris puis en octobre 2016 à Auxerre.

Cette année, la troisième journée est proposée à Orléans le 29 septembre 2017 et voici son programme.

Le bulletin d’inscription est à renvoyer à Coline Lejault avant le vendredi 15 septembre.

Merci et à bientôt, en vous souhaitant nombreux à Orléans,

Le comité d’organisation
Coline Lejault – Conseil Départemental du Loiret
Victorine Mataouchek – Inrap, LAT / UMR 7324 CITERES
Sébastien Jesset – Service Archéologique Municipal d’Orléans

Exposition « Histoires d’argile autour du Pont du Gard»

Histoires d’argile autour du Pont du Gard – Potiers et tuiliers entre Rhône et Gardon de l’Antiquité au 20e siècle

De Meynes à Théziers, de Castillon-du-Gard à Fournès, l’argile abondante entre Rhône et Gardon a toujours été exploitée pour fabriquer vaisselle, tuiles, briques, pots de fleurs… Des potiers et tuiliers gallo-romains aux poteries, tuileries et briqueteries du 20e siècle, des carrières d’argile aux fours et aux productions, l’exposition présentera l’état des recherches inédites menées par l’archéologue Freddy Thuillier sur l’activité céramique dans ce territoire localisé à l’intérieur de la Communauté de communes du Pont du Gard.

Exposition « Histoires d’argile autour du Pont du Gard»

Commissariat scientifique : Freddy Thuillier, Docteur en archéologie, archéologue professionnel, chercheur rattaché au Centre Camille Jullian (Aix-Marseille Université)

Du 22 juillet au 26 novembre 2017

  • Musée Georges Borias, ancien Evêché, 30 700 Uzès. Tél. 04 66 22 40 23.
  • Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 15h à 18h en juillet et août, de 15h à 18h en juin, septembre et octobre, de 14h à 17h en novembre. Fermé le 1er novembre.
  • Plein tarif : 3 € / Groupes : 1,50 € par pers. / Gratuit pour les scolaires.
  • Visites guidées : sur réservation, 5€ / personne (tarif réduit 3€ / personne pour les enfants et groupes à partir de 10 personnes).
  • Un catalogue est publié à l’occasion de l’exposition : Histoires d’argile autour du Pont du Gard. Textes : Freddy Thuillier. 28 p., prix de vente 6 €. En vente sur place au musée et par correspondance.

Terra Incognita : une exposition dédiée aux TCA !

Bonjour à tous,

J’ai le plaisir de vous informer de l’ouverture d’une exposition entièrement consacrée à l’histoire des terres cuites architecturales en pays nantais, intitulée : “Terra Incognita – Briques et tuiles, matière(s) à bâtir”. J’ai eu la chance de pouvoir mener ce projet en collaboration avec une historienne, Laure Orefici et l’équipe du Chronographe, nouveau centre d’interprétation archéologique implanté à Rezé et piloté par Nantes Métropole.

L’exposition retrace 2000 ans de présence de ces matériaux, sous un angle archéologique, historique et architectural. Depuis les ateliers de tuiliers romains jusqu’aux briqueteries industrielles, depuis les villae du IIe s. jusqu’aux immeubles du début du XXIe, c’est la vaste histoire des briques, tuiles et autres matériaux en terre cuite qui est racontée.

L’exposition, proposée jusqu’au 17 décembre, est accompagnée d’un catalogue de 48 pages, en vente sur place pour le prix de 5 €.

N’hésitez pas à venir découvrir cette exposition conçue pour le plaisir ludique de la découverte !

Vous souhaitant un bel été,

Jean-François Nauleau.

 

 

TCA martiennes

“Les envahisseurs, ces êtres étranges venus d’une autre planète. Leur destination : [Mars]. Leur but : en faire leur univers. David Vincent les a vus. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d’une route solitaire de campagne, alors qu’il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme devenu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l’atterrissage d’un vaisseau venu d’une autre galaxie. Maintenant, David Vincent sait que les envahisseurs sont là, qu’ils ont pris forme [martienne] et qu’il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé…”

une TCA hémisphérique

Bonjour à tous,

Voici un objet hémisphérique posant des problèmes d’identification :

– objet (deux exemplaires) de forme sphérique irrégulière, non tourné, grossièrement façonné, avec base légèrement rétrécie et évasée ; empreinte carré sous le “pied”

– les deux exemplaires sont incomplets, l’un est très dégradé, l’autre conserve un profil entier

– dimensions : diamètre, 17 cm ; hauteur, 6 cm (le 2e exemplaire semble atteindre 20 cm de diamètre)

– leur identification n’est pas aisée : j’ai du mal à y voir des accessoires de couverture, mais plutôt des bouchons ou scellements (jarre ? conduite ?)

– site : site castral d’Ambres (81), bâtiment d’habitation des XIIe-XIIIe s. (fouille B. Garros, HADES)

– contexte : couverture effondrée (et triée) d’un bâtiment (de la basse cour ?) occupé durant les XIIe-XIIIe s. ; les deux TCA n’étaient donc pas forcément en place sur la toiture, mais peuvent provenir d’autres contextes du bâtiment (occupation, élévations etc.)

– pour information : la collection a été constituée en suivant les recommandations du protocole d’échantillonnage du Réseau TCA

Merci d’avance pour vos avis et points de vue

Sylvain Aumard

Toitures et matériaux de couverture au Moyen Âge et à l’époque moderne dans l’ouest de la France : état de la question

Le centre de recherche du CRAHAM propose un temps de rencontre, sous la forme d’un workshop (atelier), dans le but de faire un état des connaissances sur les matériaux de couvertures dans l’ouest de la France à travers trois thèmes : charpente et couverture ; matériaux usages et mises  en œuvre ; les matériaux et le programme architectural.

Il se déroulera à l’Université de Caen les 22 et 23 juin 2017.

Pour toute information, consulter l’appel à communication.

Ratés de cuisson ?

Pour débuter cette nouvelle année, je vous transmets les questions d’un collègue concernant l’identification d’une éventuelle production de TCA antique sur le site de l’atelier de potiers de Lizines (77) :

rebuts-tca-lizines-copie

  • s’agit-il bien de rebuts de cuisson ou bien le type de déformations observé peut-il simplement être dû à une réutilisation dans la structure d’un four ?
  • s’il s’agit bien de rebuts, le type de déformations peut-il caractériser une cuisson dans un type de four plutôt que dans un autre ? En clair, un accident de cuisson dans un four circulaire produirait-il les mêmes déformations que dans un four quadrangulaire ?

Merci d’avance de vos éclairages sur ce sujet.

Régis Bontrond

Séminaire Histoire de la construction : la brique

Cher(e)s collègues,

La  seconde séance du séminaire d’Histoire de la construction sera consacrée à « La brique ».

Nous nous retrouverons le lundi 9 janvier 2017 de 10h à 12h 30 et de 14h à 17h30, Université de recherche Paris Sciences et Lettres - PSL, salle de séminaire, 60, rue Mazarine, 75006 PARIS

Pour plus de détails, voir le programme du séminaire.

Nous avons le plaisir de recevoir sur ce thème :

-Evelyne Bukowiecki, Ecole française de Rome : La chaine opératoire de la brique cuite dans la Rome impérial

-Raphaël De Filippo, Institut national de recherches archéologiques préventives : L’enceinte urbaine de Toulouse : une exception architecturale, un chantier singulier

-Daniela Pittaluga, Université de Gênes : L’art de bâtir en briques dans la ville médiévale et post-médiévale en Ligurie

-Antoine Le Bas, Service de l'inventaire général du patrimoine culturel, Région Île-de-France : La construction de la proche banlieue parisienne, enfant d'une industrie céramique éphémère

Les organisateurs,
Philippe Bernardi (CNRS, Lamop, Université Panthéon Sorbonne)
Robert Carvais (CNRS, CTAD, Université de Paris Ouest Nanterre La Défense)
Hélène Dessales (ENS, CNRS, Ecole pratique des hautes études)