Tuyère ?

Bonjour à tous,

Je suis sollicitée par une collègue céramologue pour l’identification d’un objet en terre cuite, provenant d’un site antique, 1er siècle après. Voici quelques photos de l’élément.

Tuyere 1 Tuyere 2 Tuyere 3Pensez-vous qu’il pourrait s’agir d’un fragment de tuyère ?

Victorine Mataouchek, Inrap, Laboratoire Archéologie et Territoires, UMR 7324 CITERES

À mon avis, c’est simplement un bord de gros vase (vasque/civette plutôt que dolium selon le profil), car la tranche, noire, correspond plus à cela qu’à une pâte de type TCA,  mais un dessin permettrait de mieux juger…

En tout cas, à mon avis, certainement pas une “tuyère” (de four sidérurgique ?), car le diamètre serait beaucoup plus petit et ce n’est pas en céramique, comme ici, mais simplement en argile crue modelée (cuit avec le fonctionnement du four).

D’autres avis ?

Alain Ferdière, Laboratoire Archéologie et Territoires, UMR 7324 CITERES

À mon avis, ça peut être une tuyère tel un exemplaire que j’ai vu à Xanten (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) avec un diamètre similaire (ca. 20cm).

Les traces d’incendies sont vraiment intéressant dans ce cas. Est-ce que ça veut dire que cet individu est un pot à cheminée ou une « cloche de foyer » ?

Tim Clerbaut, Université de Gand

Bonjour,

D’accord sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un fragment de tuyère (compris dans le sens élément de ventilation de four artisanal, je suppose ?).

Dans la région (Le Mans, 72 et Saint-Herblain, 44), nous avons trouvé à deux reprises ce genre d’objet, dont les pâtes sont bien de type TCA.

Tuyere_Le_Mans Tuyere_St-HerblainL’exemplaire de Saint-Herblain provient d’un contexte cultuel, ce qui avait poussé Jacques Santrot (Musée Dobrée Nantes) à y voir un support de vase ou d’objet lié au culte. Le fragment est décoré de rangées d’ocelles.

Dans les deux cas, on ne retrouve pas ce profil fermé caractéristique des gros vases. L’hypothèse a donc été de les placer dans l’autre sens.

Donc en résumé, beaucoup d’interrogations et peu de certitudes.

Jean-François Nauleau, Inrap

Voilà qui me rappelle les fameuses céramiques à pâte chamottée ou fortement dégraissée de la fin du haut Moyen Âge dont l’étude est en cours dans le PCR sur la Céramique en Loire Moyenne (dirigé par Ph. Husi, LAT).

La fonction de ruche évoquée un temps à été éliminée par chromatographie, celle de vase à réserve ou de bac à lessive est à rejeter en raison de la forme inadaptée du vase, reste actuellement le four amovible ou système de chauffage.

Voici la photo d’un élément complet découvert à Saint-Denis-en-Val (contexte fin IXe siècle).Tuyere_comparaison1Il s’agit généralement d’une forme rencontrée sur les occupations « rurales » dans les comblements de silos placés le long de constructions (généralement habitats) et souvent associée à des éléments de torchis brûlés qui permettent à certains d’évoquer un élément intégré à une architecture plus importante (d’où l’hypothèse du chauffage…).

J’oubliais, certains fragments sont avec une face externe dégradée et noirçie.

Sébastien Jesset, Service archéologique municipal d’Orléans


Une réflexion au sujet de « Tuyère ? »

  1. Bonjour,
    même si c’est en dehors du sujet principal de ce billet, j’ai une question concernant la terre cuite de Saint-Herblain. S’agit-il d’un rebord d’une tegula ou d’un bord de grand bassin ?

Laisser un commentaire